Un chef d’entreprise donne rendez-vous à son cambrioleur

Un cambrioleur devant un ordinateur

Qui n’a pas rêver un jour de pouvoir retrouver son cambrioleur et lui donner rendez-vous afin de le piéger ? C’est ce qu’a réussi un chef d’entreprise de Seine-Maritime ce week-end à Saint-Pierre-lès-Elbeuf !

Il traque son cambrioleur sur Internet

Deux entreprises avaient été visitées et cambriolées le lundi 29 Février 2016 à Saint-Aubin-lès-Elbeuf en Seine-Maritime. Un cambriolage où les victimes avaient été délestées de matériel et outils. Dès la découverte du vol, l’un des deux chef d’entreprise s’est mis en tête d’essayer de retrouver le matériel par l’intermédiaire d’Internet. C’est alors, qu’au détour d’une de ses recherches, celui-ci a retrouvé certains de ses outils sur un site de petites annonces.

Dès lors, il prit contact avec le voleur et convenu d’un rendez-vous, dimanche 13 Mars, sur le parking d’un supermarché. Un rendez-vous qu’il n’allait pas raté et auquel il avait convié la brigade anti-criminalité. A l’heure du rendez-vous, le vendeur ne s’est toutefois pas présenté, prétextant être bloqué dans la ville de Louviers à une quinzaine de kilomètres de là. Mais, un véhicule stationné sur le parking du supermarché à tout de même attiré l’attention des policiers et du chef d’entreprise. A l’intérieur de celui-ci, un homme de 33 ans en compagnie de matériel que la victime à immédiatement identifié comme appartenant à son entreprise.

Lors de la perquisition à son domicile, d’autres outils et matériel ont été découverts. L’homme a toutefois avoué ne pas être le coupable du cambriolage et aurait acheté le matériel dans un vide-grenier organisée quelques jours plus tôt sur la commune de Pîtres dans l’Eure. L’enquête suite maintenant son cours pour identifier à qui appartient le matériel retrouvé au domicile de l’homme soupçonné et si celui-ci provient aussi de cambriolages.

Be the first to comment on "Un chef d’entreprise donne rendez-vous à son cambrioleur"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*