Burn-out : comment reconnaître et éviter cette crise ?



Depuis 2018, les médias ne cessent pas d’en parler. Le burn-out, cette crise d’épuisement qui fait craquer les travailleurs, frappent de plus en plus d’actifs. En 2020, ce sont trois actifs sur dix qui considèrent être surmenés. Vous avez ce même sentiment d’épuisement ? Votre travail ne ressemble plus qu’à un tas de contraintes sans épanouissement ? Pour éviter le burn-out, il est essentiel de prendre soin de soi.

Comment prendre soin de soi au quotidien ?

Vous l’entendez de plus en plus souvent autour de vous, mais vous ne savez pas vraiment de quoi il est question ? Le burn-out, après tout, reste un concept assez récent dans sa verbalisation. Des gens amenés à craquer à cause de la pression de leur travail, il y en a toujours eu, mais on commence tout juste à réellement le prendre en compte.

C’est en regardant les manières de se remettre de cette crise d’épuisement qu’on peut avoir une idée de ce qui est important au quotidien. Si vous l’appliquez en prévention, il y aura alors moins de probabilité d’être touché par un burn-out. Pour s’aider à aller mieux, vous devez alors veiller à avoir un bon cycle de sommeil, une bonne alimentation, certes, mais aussi faire attention à votre équilibre mental.

Prendre soin de votre santé psychique est particulièrement important, et il y a plusieurs manières d’y arriver. D’une part, il faut s’entourer de gens qui vous veulent du bien. Vos proches, vos amis, vos collègues : tant que vous êtes accompagné au quotidien par des personnes positives ou que vous aimez, l’esprit ira un peu mieux. Cela ne fait pas tout, pourtant, car chacun a ses humeurs. C’est iSAntémportant dans ce cas de s’offrir des moments privilégiés où vous focalisez votre attention sur vous-même.

Pour certains d’entre vous, cela passe par des soirées « cocooning » dans le confort de son domicile. Faites-vous plaisir : optez pour des soins du visage, faites-vous couler un bain, commandez ou préparez un bon repas et calez-vous dans votre canapé. Créez le style parfait d’une soirée « Netflix and chill » pour vous décontracter après le travail avec une bonne séance de cinéma ou un apéro en happy hour.

Comment reconnaître un burn-out ?

Si ce n’est pas considéré comme une maladie par l’Organisation Mondiale de la Santé, le surmenage est tout de même pris en compte par les médecins français. Quand vous reconnaissez les signes suivants, c’est qu’il vous faut probablement prendre rendez-vous avec votre généraliste ou votre psychologue pour faire un bilan de santé. Le burn-out a, bien sûr, des symptômes très variés selon les profils et le type d’anxiété ou de dépression que vous pourrez développer. Soyez toutefois attentifs à :

  • un sentiment d’épuisement physique ou moral ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des douleurs corporelles, à la tête, au ventre, au dos ;
  • une impression que le temps vous échappe, que vous ne contrôlez plus rien ;
  • une tendance à vous irriter, à ne plus voir les choses du bon côté, à être moins patient ;
  • un sentiment d’anxiété qui peut se formaliser par des crises d’angoisse plus ou moins fortes.

Selon les signes et le bilan de santé établi par le médecin, vous pourrez alors bénéficier d’un arrêt de travail dont la durée dépendra de son verdict, ou vous serez référé à d’autres spécialistes ou types de soin. Pour éviter d’en arriver à ce stade, toutefois, il faut veiller à prendre soin de soi en amont.

Comment faire changer les choses au travail ?

S’il est très important de faire attention à son mode de vie en dehors du travail, c’est avant tout votre cadre professionnel qu’il est urgent de repenser s’il vous met dans un état de fragilité nerveuse. Il est, en premier lieu, primordial de s’entretenir avec son supérieur ou son manager. Ils ont, après tout, une responsabilité envers vous d’assurer votre bonne santé.

Bien sûr, il n’est pas toujours évident d’amorcer cette discussion. Vous pouvez être en mauvaise relation avec vos supérieurs, ce qui est la source de votre épuisement. Ou alors, vous craignez qu’on y voit trop de fragilité et que cela compromette votre position. Ces réflexions, pourtant, ne doivent pas vous empêcher de faire le pas en avant pour améliorer votre situation. Finalement, votre burn-out impacte négativement l’entreprise.

Vous êtes moins efficace, moins qualitatif, plus anxieux, probablement moins agréable à vivre pour vos collègues. S’assurer d’en discuter avec les personnes responsables permettra de prévenir votre burn-out. Vous pourrez réfléchir ensemble à réduire votre charge de travail ou à réorganiser vos activités. Cela pourra passer par une division des dossiers avec un autre collègue, le recrutement d’un assistant ou simplement un allègement des missions.

C’est en allégeant la pression dans votre cadre de travail que vous pourrez réellement prévenir tout burn-out. Un emploi sain et motivant, qui vous occupe la majorité de la journée, vous encouragera à conserver ce positivisme dans votre vie personnelle, tout aussi essentielle à votre bonne santé mentale.



Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Email : quelle est la différence entre Cc et Cci ?

Actuellement, nous envoyons des mails à longueur de journée. Et pourtant beaucoup se demandent encore à quoi...

LibreOffice et OpenOffice : quelle est la différence ?

De nos jours, nous utilisons tous des logiciels de traitement de texte. Et parmi les plus connus...

Adresse IP : comment la connaître et à quoi sert-elle ?

De nos jours, il est presque impossible de se passer des ordinateurs, des smartphones, des tablettes... Tous...

Ouvrir une boutique en ligne : les facteurs à ne pas négliger

Ouvrir un e-commerce n'est pas aussi simple et rapide qu'on peut penser. Bien sur, la création du...

Le marketing de contenu fait-il de l’ombre au SEO ?

On entend de plus en plus parler de content marketing, une stratégie digitale efficace pour convertir ses...

Netlinking : comment booster votre visibilité ?

Quand on créé un site internet, on a bon espoir d'être le numéro 1 sur Google. Avant...