Défiscalisation : les Sofica respectent tous leurs engagements



Ces sociétés de financement sont ciblées par les investisseurs puisqu’ils bénéficient d’une méthode de défiscalisation. Si auparavant, les Sofica étaient attractives, elles le deviennent davantage depuis la publication du rapport du Centre national du cinéma et de l’image animée.

Les Sofica deviennent attractives grâce à ce bilan prometteur

Le dernier rapport porte sur deux aspects, le premier s’articule autour de la collecte référencée au cours de l’année 2014 alors que le second se focalise sur les investissements réalisés en 2015. Le résultat est prometteur puisque tous les engagements fixés ont été atteints, ce qui rend ces sociétés de financement très intéressantes. Elles pourraient devenir davantage la cible des investisseurs, car rappelons-le, un tel placement permet de bénéficier jusqu’à 30% de réduction d’impôts. Cette dernière est même susceptible d’atteindre 36% si toutefois la Sofica réalise au minimum 10% de son investissement dans des structures spécialisées dans la réalisation.

Selon le rapport, les Sofica ont tout de même participé au « financement de la production cinématographique à hauteur de 45.9 millions d’euros ».

Une hausse de 4.63% des investissements

Des statistiques plus précises sont données par le CNC, il montre que 150 œuvres ont obtenu le soutien des Sofica, cela met en avant une hausse non négligeable de 2.4%. Elle est encore plus importante pour les fictions puisque 113 ont eu l’occasion de recevoir les investissements de ces sociétés, l’augmentation atteint donc 4.63% par rapport à 2014. Comme les engagements énoncés au début de l’année ont été respectés, cette méthode de défiscalisation devient encore plus attrayante. Les investissements pourraient donc connaitre une nouvelle hausse d’ici l’année prochaine.

De plus, cet avantage fiscal n’est pas le seul point fort de ce concept, les Sofica ont une réelle importance dans le paysage audiovisuel français. En effet, au cours de l’année 2015, 7 films qui ont reçu leur soutien ont tout de même eu la capacité d’être présentés au Festival de Cannes. Les amateurs de séries ont pu découvrir Cannabis et Hard grâce à ces financements.

Une défiscalisation proposée à de nombreux contribuables

L’année dernière, elles avaient assuré que 50% des investissements interviendraient au niveau des œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Le bilan montre que la part est respectée, elle est même dépassée puisque le CNC mentionne 60.7%. Le second engagement a lui aussi été comblé, 46 premiers et deuxièmes films ont eu la possibilité de bénéficier d’un financement. Ce chiffre peut apparaître comme faible, mais il représente tout de même 39.8% du montant de l’année 2014.

Tous les contribuables ont l’occasion d’avoir recours à cette méthode de défiscalisation, ils doivent cependant avoir un domicile fiscalisé en France. En parallèle, un amortissement de 50% est envisagé pour les sociétés qui sont soumises à l’IS.



Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Agendis : bien gérer les ressources du SDIS

Afin de gérer au mieux le service départemental d'incendies et de secours, les pompiers s'équipent de plusieurs...

Comment créer un impact de marque en ligne ?

La concurrence est rude pour les entreprises, qui doivent faire face à toutes les options mises à...

Email : quelle est la différence entre Cc et Cci ?

Actuellement, nous envoyons des mails à longueur de journée. Et pourtant beaucoup se demandent encore à quoi...

LibreOffice et OpenOffice : quelle est la différence ?

De nos jours, nous utilisons tous des logiciels de traitement de texte. Et parmi les plus connus...

Adresse IP : comment la connaître et à quoi sert-elle ?

De nos jours, il est presque impossible de se passer des ordinateurs, des smartphones, des tablettes... Tous...

Ouvrir une boutique en ligne : les facteurs à ne pas négliger

Ouvrir un e-commerce n'est pas aussi simple et rapide qu'on peut penser. Bien sur, la création du...